Cultiver la moutarde Carinata dans l’Est ontarien

Cultiver la moutarde Carinata dans l’Est ontarien

Agrisoma Biosciences Inc

Afin d’étendre la culture d’une plante oléagineuse de l’Ouest à l’Est du Canada, – la moutarde Carinata (Brassica carinata) – la compagnie canadienne Agrisoma Biosciences Inc. a croisé la route du Centre d’accès à la technologie en bio-innovation de La Cité.

L’entreprise agricole développe et commercialise les semences de moutarde Carinata, une culture non-alimentaire utilisée dans la production durable de biocarburants. La plante est une source durable d’huile susceptible de remplacer les carburants à base de pétrole. Ces semences sont vendues sous la marque de commerce Carinata Resonance.

Par le biais de projets de recherche en collaboration avec La Cité et la Ferme d’éducation et de recherche du campus d’Alfred (FERCA), la compagnie souhaite développer des protocoles expérimentaux spécifiquement pour la région de l’Est ontarien qui permettront de démontrer les impacts positifs de cette plante sur la microflore du sol.

Une dizaine de personnes de La Cité – des étudiantes et techniciennes, un chargé de projet et un conseiller – ont travaillé sur ce projet qui a débuté en juin et a terminé en novembre 2017. Un employé de la FERCA a veillé à la mise en culture en champs au cours des derniers mois et deux échantillonnages de plantes ont été réalisés à Alfred. L’équipe s’est même rendue à Saskatoon pour voir les installations de l’entreprise. La récolte finale a été effectuée à la mi-octobre et les graines seront analysées pour déterminer leurs qualités et comparer le taux de production de celles-ci avec celui de l’Ouest.

En démontrant l’ensemble des propriétés bénéfiques de cette plante, Agrisoma se positionne comme une entreprise agricole novatrice pour le développement durable en agriculture. Pour La Cité, cette collaboration permet d’approfondir les connaissances sur la recherche en agriculture et mieux soutenir le développement des entreprises canadiennes de ce domaine.

Le projet a été rendu possible grâce à une subvention d’engagement partenarial pour les collèges du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et une contribution en espèces de l’entreprise.